Que prévoit le Ciel pour l’Afrique en 2016 ?

Cela fait maintenant presque deux ans que je parle de menaces sur la vie de chefs d’états africains. Il est vrai que l’homme peut influencer le cours de sa durée de vie (En tous les cas ceci est vrai en Afrique, nous en sommes témoins et nous le savons). Cependant, on a beau fait cet exercice, la finalité, c’est la mort ou la fin de vie ici-bas, assurée. C’est pour dire que quelque soit notre durée de vie sur Terre, nous finissons toujours par nous ranger du côté de la règle générale qui est la mort. Donc, c’est qu’il n’y a pas de raison à avoir peur.

 

Pour revenir au sujet, dans le cadre strict de notre méthode de voyance, quand un homme s’absente du champ visuel de l’existence, autant dire qu’il ne vivra pas assez longtemps à compter de ce moment précis. Si la personne arrive à tenir, c’est au maximum trois (3) années après.

 

C’est pourquoi, nous sommes au regret d’apprendre au monde que la mort plane au dessus de l’Afrique en direction des chefs d’états ou des vagues de soulèvements pouvant aller des coups d’états débouchant sur des assassinats politiques à des empoisonnements politiques. L’Afrique vivra en partie des catastrophes naturelles.

Des tornades en Afrique centrale, en Afrique du Sud donnant suite à des inondations avec des dizaines de morts. On peut prévoir une collision entre avions dans le ciel Africain à défaut un attentat terroriste en plein ciel, avec des dizaines de victimes. Nous mettons toutes ces prévisions d’abord au conditionnel à la disposition commune uniquement pour que les décideurs essayent de prendre des mesures afin de sauver ce qui peut l’être.

 

-La côte d’Ivoire ne pourra pas finir de juger les ténors du régime Gbagbo et le pouvoir changera de main au salut d’une plus large majorité de la population.

 

-Un putsch n’est pas exclure au Burkina Faso au mécontentement de la France et de ses « amis ».

 

-Le Sénégal pourrait enterrer une très haute personnalité d’un certain âge. Le pays pourrait procéder à de grands changements politiques au sommet de l’état.

 

-Le Mali pourrait à son tour devenir ingouvernable ou bien le désordre social gagnera davantage de terrain face à la bonne gouvernance. Le chef de l’état pourrait être absent-on ne sait pour combien de temps. Et le pouvoir géré « autrement ».

 

Pr. Ousmane Jibhala KEITA

Tél : (+223)66 71 31 05/ (+223)76 20 82 20

E-mail : ojkeita@gmail.com

 

 3,778 total views,  3 views today

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *