Risques d’affrontements et multiples arrestations parmi les divers courants politiques au Mali. Certains éléments de la société civile n’en seraient pas exclus !

Nous ne cessons de le rappeler. Le Mali pourrait frôler en cette année 2019 une catastrophe que nul n’aurait pu imaginer.

Diverses arrestations, disparitions et assassinats pourraient se produire au sein de dissidences et oppositions aux directives des autorités en place.

Et subitement une certaine classe sociale penserait à un renversement du pouvoir.

Pour ce qui est de la suite des évènements, une intervention étrangère pourrait surgir en vue d’un rétablissement de l’ordre constitutionnel.

Le ciel du Mali est inquiétant à plus d’un titre au constat de fibres rougeâtres et de lézards cosmiques qui s’étendent de plus en plus largement au dessus des têtes.

Nous ne donnons ici que de simples avertissements qui doivent être pris avec précaution au vu que des solutions pourront être possibles si toutefois les autorités s’y investissent en rejetant toute idée de division tout en écoutant le peuple et non les élus.

En plus tout doit être mis en œuvre afin d’éviter toute confrontation avec les masses populaires. La dure vérité et une profonde remise en cause pourront être une solide clé aux difficultés. Sinon, après le calme, la tempête pourrait déstabiliser et remettre en cause une paix assez fragile. Ces prédictions ne sont pas irréversibles mais inquiètent les avertis !

Le Mali pourrait sortir de l’impasse par la seule volonté des autorités et non des politiques !

 

Pr. Ousmane Jibhala KEITA

Tél : (+223)66713105

Bamako-Mali

200 total views, 2 views today

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *